Carl Jonas Love ALMQVIST

Carl Jonas Love Almqvist (Stockholm, Suède, 1793 – Brême, Allemagne, 1866). L’existence frénétique comme l’œuvre immense et chaotique de ce poète, romancier, philologue, essayiste, dramaturge et économiste ne saurait se traduire en quelques lignes. Issu de la grande bourgeoisie d’affaire et de l’intelligentsia religieuse et littéraire, successivement paysan rousseauiste, maître d’école, pasteur, journaliste, sa vie se termina à Brême où il vivait sous un faux nom après un long exil en Amérique où il avait fui sous la triple accusation de faux, usage de faux et tentative d’empoisonnement de l’un de ses nombreux créanciers. Concentrant tous les aspects de la pensée romantique, il a abordé dans les quatorze volumes du Livre de l’églantine (1832-1851) tous les genres possibles, préfigurant les multiples et divers courants du modernisme nordique. À l’intérieur de ce gigantesque fourre-tout où se côtoient les textes les plus divers on trouve plusieurs chefs-d’œuvre, comme le court roman, Sara, brûlant plaidoyer en faveur de l’amour libre qui fit scandale lors de sa parution en 1839.
Titre Auteur Collection Prix
Le palais Carl Jonas Love ALMQVIST Merveilleux indisp.
Sara Carl Jonas Love ALMQVIST Petite bibliothèque Ombres indisp.