Henry CAUVAIN

Henry Cauvain (Paris, 1847 – Lausanne, Suisse, 1899). Fils de Henri-Alexis Cauvain (1815-1858), journaliste et avocat renommé. Entré dans l’administration des Finances, Henry Cauvain fut trésorier-payeur général à Annecy et à Évreux. Il collabora à divers journaux et publia une dizaine de romans historiques, mélodramatiques et policiers, fort bien conduits, et qui ont eu du succès : Le Charriot d’or (1875), qui se déroule sous Charles VII ; Le Roi de Gand (1877), situé au temps de Charles-Quint ; Le Grand vaincu (1883), récit de la dernière campagne du marquis de Moncalm au Canada ; La Main sanglante (1886), histoire policière, etc. Sa pièce, Le Procès Féraud a été jouée avec succès à Bruxelles en 1888. Publié pour la première fois en 1871, et réédité à plusieurs reprises, Maximilien Heller est un véritable chef-d’œuvre d’originalité par sa date de publication et par sa qualité littéraire. S’inscrivant dans la lignée du chevalier Dupin d’Edgar Allan Poe et dans celle de l’inspecteur Lecocq d’Émile Gaboriau, Maximilien Heller annonce très nettement le Sherlock Holmes d’Arthur Conan Doyle, dont la première aventure, Une Étude en rouge, ne paraîtra que seize ans plus tard dans le Beeton’s Christmas Annual (1887).
Titre Auteur Collection Prix
Maximilien Heller Henry CAUVAIN Petite bibliothèque Ombres indisp.
Maximilien Heller Henry CAUVAIN GARNIER indisp.