L'Insupportable Bassington

de SAKI , François RIVIÈRE , Maurice BARING

L'Insupportable Bassington

Collection : Les Oiseaux de Nuit

Éditeur : NOUVELLES EDITIONS OSWALD (NEO)

EAN : 9782730400930

Pagination : 192 p.

Quatrième de couverture

Certains écrivains français ou étrangers, d'hier et d'aujourd'hui, se sont révélés, plus que tous les autres, parfaitement maîtres du roman cynique et du conte cruel : D'une plume trempée dans le vitriol et le sang, ils ont, de Sacher-Masoch à Ambrose Bierce, de Léon Bloy à José-André Lacour, donné à la littérature sa vérité nocturne... Cette collection va les redécouvrir.

L'INSUPPORTABLE BASSINGTON

« On rencontrera dans ce livre toutes les qualités des premières nouvelles de Saki... Lorsque L'insupportable Bassington parut en 1913, il fut salué par les critiques comme »un des livres les plus spirituels non seulement de cette année, mais de cette décade« . On le qualifia d'intelligent, de brillant, de féroce. Il est tout cela, mais essayons d'être un peu plus précis. Saki savait dessiner des hommes, des femmes, des jeunes gens, des enfants et même des animaux, et leur insuffler la vie. Il a compris le caractère anglais, spécialement le caractère féminin anglais, et surtout les familles de gentilshommes campagnards anglais, représentants de cette classe aisée qui habite les comtés, chasse dans les Midlands et joue au bridge à Belgravia. Personne n'a tracé d'aussi vigoureuses esquisses des hommes et des femmes de cette catégorie et de cette classe.« Maurice Baring.

Comme beaucoup d'auteurs étrangers, Saki eut une gloire tardive en France : il ne fut traduit qu'en 1960, soit 46 ans après sa mort au fond d'un trou d'obus pendant la Première Guerre Mondiale. En Angleterre, il y avait bien longtemps qu'on le considérait comme un écrivain de premier plan. Né en Birmanie, fils de soldat, élevé par deux tantes revêches, il apprit très jeune à réagir contre les principes et le joug bourgeois par la pratique systématique de la mystification. Son goût des farces et attrapes, sa haine de la respectabilité anglaise, son mépris de la haute et sotte bourgeoisie, son désir de torturer les proches parents ou de les jeter carrément aux bêtes se retrouvent sans cesse dans une œuvre où la plaisanterie macabre joue un rôle considérable. Deux recueils de ses contes ont été publiés en France dans la collection « Pavillons » des Editions Robert Laffont et l'un d'eux vient de faire l'objet d'une réimpression dans la collection de poche 10/18 : La fenêtre ouverte, avec une préface de Graham Greene. Roald Dahl a dit de lui : « Ses meilleures histoires sont toujours plus belles que les chefs-d'œuvre de n'importe quel autre écrivain. » Et Graham Greene le tient pour « le plus grand humoriste de langue anglaise de ce siècle ».

Sommaire

  • Note sur H.H. Munro (Alias Saki) de François RIVIÈRE & SAKI
  • Saki de Maurice BARING & Raymonde ASSELIN & SAKI

Tous les exemplaires disponibles